1934 ROLLS-ROYCE FERNANDEZ&DARRIN

Lot 222
200 000 - 300 000 €
Résultat : 190 000 €

1934 ROLLS-ROYCE FERNANDEZ&DARRIN

Châssis GRC26
Moteur N° X4U
L’officine Parisienne Fernandez&Darrin est née de l’association du banquier d’origine argentine Fernandez et de l’américain Howard Darrin (à qui l’on doit entre autre les Kaiser-Darrin). L’atelier se situera à Boulogne (sur Seine à l’époque) tandis que les commandes se prendront dans les locaux des Champs-Elysées.
Chez Rolls-Royce on réfléchit dès les années 20 à « démocratiser » la clientèle. C’est ainsi que naît la Twenty en 1922 qui donnera ensuite la 20/25 en 1929. Le moteur est toujours le 6 cylindres en ligne à soupapes en tête d’une cylindrée majorée à 3699cm3offrant un silence et raffinement remarquable.
Sur les 3827 châssis produit par Rolls-Royce, la plupart furent carrossés par Park Ward, Thrupp&Maberly, Mulliner ou encore Hooper. Seuls 8 d’entre eux le seront par Fernandez&Darrin dont seulement 2 en cabriolets. Le châssis GRC26 que nous avons le rare privilège de vous proposer est un cabriolet Mylord (capote à 3 positions) qui a quitté l’Angleterre dans les années 60 en direction des Etats-Unis. Son retour en Europe se situe à la fin des années 80 lorsqu’elle fut achetée par le magnat de l’immobilier Hans Thullin, célèbre pour avoir eu une Bugatti Royale mais aussi pour le scandale financier dont il fut à l’origine et sa faillite légendaire. Il s’en porta acquéreur mais ne put en profiter puisqu’elle fut revendue au propriétaire actuel en 1991.
Il serait très long d’énumérer l’étendue des travaux dont ce somptueux cabriolet à fait l’objet.
Citons néanmoins que le châssis et la carrosserie ont bien entendu été séparés et entièrement décapés puis repeints dans les règles de l’art. Une nouvelle structure en frêne a été assemblée, la carrosserie a également été refaite selon les dessins originaux. Les phares sont des Marchal qui siéent particulièrement bien à sa proue majestueuse. Le moteur lui aussi a été entièrement démonté et refait à un niveau concours. Il propulse la 20/25 au travers d’un embrayage neuf lui-même lié à un différentiel un peu plus long afin d’offrir une conduite plus en rapport avec le pédigrée de cet incroyable vaisseau au long cours.
Il va sans dire qu’un dossier attestant de l’ampleur des travaux effectués sera fourni lors de la vente. L’acheteur y retrouvera des factures des plus grands spécialistes de la marque : (Pilling, Penny, Pickles…). Après des siècles de querelles et boutades, ne convient-il pas de reposer ses yeux sur ce cabriolet Mylord pour convenir que lorsque français et anglais unissent leurs efforts, naissent de véritables joyaux.

Nos vifs remerciements au photographe Xavier de Nombel (www.xavierdenombel.com) ainsi qu'au Château de Bourron-Marlotte (www.bourron.fr)

Fernandez&Darrin bodied 8 20/25 chassis, only 2 of which were cabriolets. This is the second example, chassis GRC26. The other being chassis GNC40. Fernandez&Darrin is less known that other Parisians caochworks but certainly no less talented. They bodied such wonders as Anthony Rothschild's Hispano-Suizas K6 and J12, various Delages, Duesenbergs, Buicks and other Rolls-Royces.
The present car was entirely restored to concours condition with brand new clutch, suspension and drivetrain overhaul, new shock absorbers, brakes, wiring, boot hinge, new hood etc.
This was a no expense-spared restoration.
Little is known about the car's history except that it left the UK in the 60's, America-bound. It came back in the late eighties and was bought by Swedish magnate Hans Thulin who at one time owned a Bugatti Royale. The car was however impounded in the UK and sold to the present owner who's had it for the last 23 years.

Our thanks go to professional photographer Xavier de Nombel (www.xavierdenombel.com) and to the Château de Bourron-Marlotte (www.bourron.fr)



Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue