BROCHE DE S.A.I. L'IMPERATRICE EUGENIE Broche...

Lot 194
250 000 - 280 000 €
Résultat : 27 000 €

BROCHE DE S.A.I. L'IMPERATRICE EUGENIE Broche...

BROCHE DE S.A.I. L'IMPERATRICE EUGENIE Broche en rubis et diamant provenant de la parure réalisée pour la duchesse d'Angoulême (Fille du Roi Louis XVI et de la Reine Marie - Antoinette). Christophe - Frédéric BAPST(1789 - 1870), Jacques - Evrard BAPST(1771 - 1842) Broche ovale en or et argent ajouré, sertie au centre d'un rubis ovale facetté sur feuille (origine probable: Birmanie) dans un double entourage de diamants, taille ancienne. Au revers du rubis, gravé sur or, «Vente de diamants de la Couronne mai 1887» Est: 25 000 / Il s'agit d'une transformation d'un des éléments du centre de la grande ceinture de la parure de rubis et diamants. Les pierres de cette broche furent récupérées en 1815 par le Roi Louis XVIII qui en fit une parure qu'il offrit à sa nièce la duchesse d'Angoulême. A la chute de la Restauration, les bijoux furent conservés par le nouveau pouvoir de Louis - Philippe puis de Napoléon III et l'Impératrice Eugénie. Entre le 12 et le 23 mai 1887 eu lieu au Louvre la vente des Bijoux de la Couronne parmi lesquels se trouvait notre parure. Le Louvre conserve de cette même parure, une paire de Bracelets provenant du legs Meunier (n°d'inventaire: OA10576). Une broche en rosette faisant partie de cette parure est passée en vente en mai 1993 chez Christie's Genève. Christophe - Frédéric Bapst (1789 - 1870), orfèvre de Napoléon III, associé avec Jacques - Evrard Bapst et Charles - Frédéric Bapst. Auteur de la couronne et de l'épée de Charles X. Il dirigea pendant 50 ans la maison «Bapst - Menière». Marie Thérèse Charlotte de France, fille de France, comtesse de Marnes (Marie Thérèse Charlotte étant sa signature et Charlotte son prénom usuel), est née le 19 décembre 1778 à Versailles et morte le 19 octobre 1851 à Frohsdorf (Autriche). Elle est la fille aînée de Louis XVI de France et de Marie - Antoinette d'Autriche. Baptisée dans la chapelle du château de Versailles le jour de sa naissance, elle est appelée Madame fille du roi ou Madame Royale. La princesse est emprisonnée avec sa famille dans la Tour du Temple après la Journée du 10 août 1792. Dans un premier temps, l'attention de tous est fixée sur le roi et la reine et les enfants restent dans l'ombre Elle épouse le 10 juin 1799 au château de Mitau (en Lettonie) un autre de ses cousins germains, Louis Antoine d'Artois, duc d'Angoulême, fils aîné du futur Charles X. Mais le mariage de la fille de Louis XVI, resta stérile et, devenue dauphine de France à la mort de Louis XVIII, elle ne donna pas de descendance aux Bourbons (quelques biographes ont évoqué une possible non - consommation du mariage. Rentrée en France en 1814, Marie - Thérèse défend la monarchie lors de la Restauration et proclame partout union et oubli, ce qui fait dire à Napoléon qu'elle était le seul homme de la famille des Bourbons. Provenance: Vente de diamants de la Couronne Mai 1887. Christie's, 15 juin 2006, n° 416. Bibliographie: MOREL, Bernard, Les bijoux de la couronne de France, Albin Michel, Paris, 1988. Lord TWINING, History of the Crown Jewels of Europe, Bastsford, 1960, plate 91b BLOCHE Arthur, La vente des diamants de la couronne, son histoire, ses préparatifs, ses résultats, Paris, 1888, p.93. La broche a été décrite avec l'aimable participation du Cabinet Serret et Portier à Paris
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue