1964 JAGUAR

Lot 314
100 000 - 120 000 €
Résultat : 99 000 €

1964 JAGUAR

Type E 3,8 L Cabriolet Chassis n¡ 880869 120 000 C'est lors du salon de Genève 1961 que la Jaguar Type E fut présentée. Ç L'excitation des médias était à son comble, nous rappelle la marque, la courte balade offerte aux journalistes faisait tellement fureur que le fondateur de Jaguar, Sir Williams Lyons, s'est rendu compte qu'une seule voiture ne suffisait pas. Il a ordonné à un pilote d'essai de partir immédiatement vers les ateliers de Jaguar à Coventry et de revenir en Suisse, de nuit, au volant d'une autre Type E È. La légende veut également qu'Enzo Ferrari, découvrant la Jaguar Type E pour la première fois, ait déclaré Ç c'est la plus belle voiture au monde È. a sublime anglaise est ainsi: un objet de mythe, de légendes, d'histoires et de souvenirs. La première rencontre avec un tel engin a laissé chez beaucoup un souvenir impérissable. Ses lignes sensuelles et racées lui ont d'ailleurs valu d'tre sanctifiée comme un véritable objet d'art: la Type E a une place permanente au MOMA de New-York! Parce qu'elle est la plus pure, la plus authentique, la plus sauvage également, la Type E de première série en version 3,8 litres est la plus recherchée des collectionneurs. Ce tout premier modèle échappe aux avatars que connaitra par la suite une génération riche de multiples variantes. La plupart du temps, hélas, les voitures connaissant une longue carrière sont victimes de diverses reprises et ajouts. La Type E est synonyme de rve d'enfant. Elle est l'Ïuvre de l'ingénieur W.M. HEYNES, sa parenté sportive avec les Types D est indiscutable. La Type E était destinée à remplacer les XK mais traduisant en version tourisme l'expérience sportive acquise par JAGUAR, et le succès de CUNNINGHAM aux 24 Heures du Mans 1960, débuts des Ç E2A È. On ne peut qu'apprécier ses lignes fluides, son museau agressif et son arrière fuyant créant un profil félin et viril: 7 827 exemplaires furent construits. Pour beaucoup, la série 1 3.8 construite de mars 1961 à octobre 1964 demeure le meilleur modèle. Les formes sont pures et le moteur est très vivant. La célèbre console centrale en aluminium et les sièges baquets la différencie des autres modèles. Cette Jaguar type E S I 3'8, est un roadster de 1963 Ç opalescent blue È, cuirs gris, tapis bleus, capote bleue. Cette voiture d'origine californienne a fait l'objet d'une restauration absolument parfaite tant cosmétique que mécanique. Le moteur a été refait à l'identique, les arbres à cames spéciaux et un équilibrage soigné. Le résultat est un comportement magnifique et un régal pour les oreilles. Cette restauration a nécessité plus de 1 500 heures de travail par des mécaniciens, carrossiers, tapissiers de grande qualité. La voiture a été entièrement mise à nu, la coque décapée, etc. Bref, cette Type E a été refaite à neuf, dans le strict respect de l'origine. ";"It was at the Geneva Motor Show 1961, the Jaguar E-Type was presented. ""The media excitement was at its height, we remember the brand, short ride offered to journalists was so furious that Jaguar's founder, Sir William Lyons realized one car was not enough. He ordered a test pilot to leave immediately workshops Jaguar Coventry and back to Switzerland at night, driving another type E "". The legend also Enzo Ferrari, discovering the Jaguar E-Type for the first time, has said ""this is the most beautiful car in the world."" The sublime English is as follows: an object of myth, legends, stories and memories. The first encounter with such a device has left a lasting memory for many. Its sleek and sensual lines have earned him be sanctified as a true piece of art: the E-type has a permanent place at the MOMA in New York! Because it is the purest, truest, wildest also the first series E Type 3.8 liter version is the most sought after by collectors. This first model escapes avatars know later generation rich multiple variants. Most of the time, alas, cars experiencing long career are victims of various occasions and additions. The E-Type is synonymous with childhood dream. It is the work of the engineer WM Heynes, his relationship with the sport Types D is indisputable. The E-Type was designed to replace the XK but translating version sports tourism experience acquired by Jaguar, and success CUNNINGHAM 24 Hours of Le Mans in 1960, beginning the ""E2A"". One can not appreciate its sleek, aggressive snout and fleeing back creating a profile and manly cat: 7827 units were built. For many, the series 1 3.8 built from March 1961 to October 1964 is the best model. Forms are pure and the engine is very much alive. The famous aluminum center console and bucket seats set it apart from other models. This Jaguar type 3'8 E is a roadster 1963 ""opalescent blue"" leather gray, blue carpets, blue hood. This original California car has been restored as absolutely perfect cosmetic and mechanical. The engine was rebuilt identically, the special camshafts and a careful balancing. The result is a magnificent performance and a feast for the ears. This restoration took more than 1500 hours by mechanics, body shops, upholsterers high quality. The car was completely stripped bare, stripped shell, etc.. In short, the E-Type was redone in strict adherence to the original
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue